Explosion du 18 octobre 1906 à la dynamiterie de Paulilles

 

Le 18 octobre 1906 à la dynamiterie de Paulilles, survient une explosion mortelle lors de la réparation d'une cuve de nitroglycérine. Deux ouvriers sont tués et deux autres blessés. Cette explosion ne figure toutefois pas parmi les accidents mortels conservés en mémoire, et rappelés début 1950 par le journal communiste Le Travailleur Catalan de Perpignan. 

On notera par ailleurs dans l'article de l'Express du Midi, la mention du docteur Laflou, médecin de l'usine de dynamite, déjà mentionné en 1900 et chargé, entre autres, de l'embauche des ouvriers.

E. PRACA

 

DOCUMENTS

Explosion du 18 Octobre 1906 - 2 ouvriers tués

Le Figaro du 19-10-1906

 

■ « Explosion - Port-Vendres. A l'usine de dynamite de Paulille, près de Port-Vendres, une explosion s'est produite.

Au moment de l'accident, l'ouvrier, Pierre Villarem, âgé de cinquante-cinq ans, était occupé à réparer une cuve à lavage de nitroglycérine. Soudain cette cuve fit explosion projetant à vingt mètres l'ouvrier et le déchiquetant. Des morceaux de plomb atteignirent également un employé, M. Michel Viste, âgé de trente-trois ans, qui fut tué net. Deux autres ouvriers ont été grièvement blessés ».

 

Le Petit Parisien - 19-10-1906

 

Explosion dans une usine – Port-Vendres, 18 octobre.


 « Un terrible accident s'est produit à l'usine de dynamite de Paulilles, près de Port-Vendres. Ce matin, à dix heures, un ouvrier nommé Pierre Villarem, âgé de cinquante-cinq ans, était occupé à réparer une cuve à lavage de nitroglycérine, lorsque, on ne sait trop comment, la cuve fit explosion. Le malheureux ouvrier fut projeté à vingt mètres et horriblement déchiqueté. Un employé des bureaux qui passait près de l'atelier fut atteint au cou par un morceau de plomb et tué sur le coup. Un autre ouvrier qui se trouvait dans l'atelier a été également blessé assez grièvement.

Le parquet de Céret s'est transporté sur les lieux ».

 

Express du Midi - Toulouse - 20 octobre 1906

 

■ Terrible explosion de dynamite - Port-Vendres, 19 octobre.

Ainsi que nous l'avons annoncé, hier matin vers dix heures, une explosion s'est produite à l’usine de dynamite [de] Paulilles, située à environ 3 kilomètres de Port-Vendres, faisant deux morts et un blessé.

Un plombier, Villarem, de Banyuls-sur-Mer après avoir fait des soudures, replaçait une cuve ayant renfermé de la nitroglycérine, quand, on ne sait comment, la cuve partit soudain en éclats.

Le corps du malheureux Villarem a été projeté à cinq ou six mètres, où il a été retrouvé en bouillie. Un bras et une jambe, ont été détachés du corps. Un autre éclat a tué un employé du bureau de l'usine, M. Viste, qui se trouvait avec un autre ouvrier, Villacèque, près de l'établi. Ce dernier en a été quitte pour quelques égratignures, qui, sauf complications, sont sans gravité.

Les autorités et le docteur Laflou, médecin de l'usine, se sont immédiatement rendus sur les lieux. M. Berliac et quelques amis, parmi lesquels un docteur en villégiature à Port-Vendres, se sont également transportés en automobile sur les lieux. Le sous-préfet et le parquet sont arrivés cette après-midi pour les constatations d'usage.

 

SNPE Ingénierie S.A. 

Etude des dangers de l’établissement désaffecté Nobel Explosifs France de Paulilles (Pyrénées-Orientales) - 1987 - p.79-80

 

■ Explosion lors de la réparation d'une cuve de lavage de nitroglycérine. Motif : choc sur support en bois imprégné de nitroglycérine. 2 morts et 1 blessé.

 ___________________________________

 

POUR EN SAVOIR PLUS

PRACA Edwige, Paulilles - Dynamite - Accidents mortels - 1877-1958, site Amis de Paulilles, rubrique Risques, section Accidents.