Essai de POUDRE sans FUMEE en RUSSIE - 1889

 

Fêtes franco-russes à Paris - 1893

 

En termes militaires, la "poudre sans fumée", permettant de distinguer l'ennemi sur les champs de bataille, constitue l’un des enjeux de la recherche dans les années 1880. En 1885, l'invention de la "balistite" par Alfred Nobel, dans son laboratoire de Sevran, s'inscrit dans le cadre de cette nouvelle tendance, relative à la modernisation de l'armement. Comme l’indique une correspondance datée de 1889, cette recherche concerne non seulement les canons mais encore les fusils portatifs, et s'applique dès lors au vaste secteur de l’artillerie.

La correspondance dont il est question s'établit plus précisément entre  N. Fedoroff, lieutenant général de l’artillerie russe, représentant le gouvernement impérial de Russie, et Alfred Nobel, inventeur de la balistite. Elle témoigne en ce sens de l’intérêt suscité par la découverte de Nobel jusqu’au sein de l’armée russe, et plus généralement, de l’élargissement du cadre géographique de l’usage de cette invention, relevant de la modernisation technique des armées. Elle s'inscrit enfin dans le cadre de l'industrialisation accélérée de ce vaste empire ouvert à la coopération économique, précédant de peu l'Alliance militaire franco-russe, négociée par les Etats au début des années 1890 et officiellement ratifiée début 1894 (1).

E. PRACA

Mise en ligne 1-5-2018

 

DOCUMENT - 1889

Essai de poudre sans fumée en Russie

Lettre adressée à Alfred Nobel

 

« Monsieur Alfred Nobel Ingénieur

53 Avenue de Malakoff 53 – Paris

 

Monsieur

J’ai l’honneur de vous communiquer que la Haute Administration de l’Artillerie russe, après avoir examiné mon rapport sur les résultats de tir avec votre poudre sans fumée et l’échantillon de la poudre que j’ai annexée à mon rapport, m’a donné l’ordre (du 25 mars 1889 av. 9733 ; du 6 avril) de vous prier, Monsieur, de me livrer, pour être expédié à St Pétersbourg, 2 kilos de votre poudre sans fumée, pour les fusils de 8 millimètres.

Avec votre poudre, la Haute Administration de l’Artillerie se propose de faire les expériences en grande échelle, mais à condition, lequel vous m’avez exprimé de vive voix du temps des expériences, que la livraison de cette poudre ne doit imposer aucune obligation au gouvernement russe, sauf que si les essais de votre poudre donneront les résultats satisfaisants et si votre poudre sera adoptée pour chargement de nos fusils, le gouvernement russe demandera d’abord votre consentement et vos conditions pour la communication de votre secret.

La Haute Administration de l’Artillerie désire aussi savoir le prix qu’il faut vous payer pour deux kilos de poudre et je vous prie Monsieur, d’avoir l’obligeance de me communiquer le prix de deux kilos de votre poudre et la date et le lieu où je dois venir pour en prendre livraison.

En attendant une réponse,

Veuillez agréer, Monsieur, l’assurance de ma considération très distinguée.

Lieutenant général de l’artillerie russe

N. Fedoroff

Le 17 avril 1889

N°43

Paris

12 rue de Trévise 12. »

 ____________________________

 

SOURCES

Lettre du 17-4-1889 : Fonds Nobel - Archives Nationales de Suède – Stockholm.

COOPERATION MILITAIRE

Contacts par N. FEDOROFF

17-4-1889

Demande de livraison de poudre sans fumée faite par N. Fedoroff, représentant l'Artillerie russe, à Alfred Nobel, inventeur. Cette demande, portant sur 2 kg de matière, est faite pour expérimentation sur les fusils.

11-1-1893

Signature d'un contrat entre le général Fedoroff, représentant le gouvernement impérial de Russie, et l'inventeur Armand Le Compagnon, représentant la Société anonyme des Ballons dirigeables, siégeant 4 rue Debrousse à Paris, pour la fabrication d'un ballon dénommé l'Orthoptère. Mention in journal Eurêka: tribune des inventeurs, mars 1893, consultable sur Gallica.

5-1897

« Le général Fédoroff, lieutenant général de l'artillerie de l'armée russe, est arrivé à Quintin (Côtes-du-Nord) pour visiter une fabrique de cellulose-coton. », in journal Le Gaulois, 21-5-1897, consultable sur Gallica.

Alliance franco-russe

Sur Wikipedia en lien : https://fr.wikipedia.org/wiki/Alliance_franco-russe

POUR EN SAVOIR PLUS

Sur la balistite de Nobel

PRACA E., Georges Fehrenbach - 1852-1932 - Collaborateur de Nobel, site Amis de Paulilles, rubrique Productions.

NOTES

(1) - Dans l'intervalle, A. Nobel a toutefois quitté la France pour l'Italie, cf article précité : "Georges Fehrenbach - 1852-1932 - Collaborateur de Nobel"