ISLETEN - SWISS FACTORY - MEMORIES

ISLETEN - SWISS FACTORY - MEMORIES

 

Première traversée - Massif alpin du Saint-Gothard

 

En 1893, la presse anglaise rappelle que la France dispose alors de trois dynamiteries, respectivement situées à Paulilles et Ablon, ainsi qu’à Cugny, cette dernière étant la plus récente des trois. Sur le sol européen, l’une des plus anciennes est pour sa part celle d’Isleten, située dans le canton d’Uri, en Suisse, dans un territoire bien connu des touristes anglais. Fondée vingt ans plus tôt, celle-ci aurait été créée par Xavier Bender à la demande de l’ingénieur en chef des travaux du tunnel du St Gothard, Louis Favre.

Pour mémoire,  Xavier Bender illustre en effet le rôle pionnier du patronat de la dynamite, tout d’abord dans la fabrique de Paulilles, première fondée en 1870, puis successivement dans celles d’Isleten et de Cugny, également mentionnées. En définitive, la mise en oeuvre des entreprises européennes de dynamite est le fait d’un petit nombre d’individus caractérisés par leur mobilité, dont Xavier Bender compose un exemple pertinent, et dont la dynamiterie de Paulilles constitue le socle incontestable.

En 1893, en termes quantitatifs, les trois dynamiteries d'Ablon, près de Honfleur, dans l'estuaire de la Seine, de Paulilles, près de Port-Vendres - sud de France  - et de Cugny, non loin de Moret - département de Seine et Marne - fournissent ensemble annuellement  près de 25 millions de cartouches de dynamite. En termes symboliques toutefois, c'est Isleten, au coeur du massif alpin, qui constitue le berceau de la révolution de la dynamite, "puissant instrument que la science moderne a inventé pour pénétrer les montagnes de granite et d'autres roches dures...", selon la presse de l'époque. 

 E. PRACA

 

DOCUMENT

Article de presse - 1893

MAKING DYNAMITE

Swiss factory where the Engine of Revolution is prepared

 

"Making dynamite is a strange occupation for women ! Yet they are largely employed in it in a many Europeen communities.

The manufacture of dynamite for beneficial use in mining and engineering work, as well as for military purposes, is carred on largely in almost every part of Europe, says the Brandon Banner[1].

France has three notable factories : at Ablon, near Honfleur, on the Seine estuary : at Paulilles, near Port-Vendres, in the south of France, and at Cugny, not far from Moret, in the department of Seine-et-Marne. The establishments produce yearly over twenty-five millions of dynamite cartridges.

One of the earliest that were set in operation is that founded in Switzerland twenty years ago by M. Xavier Bender, at the instance of the late M. Louis Favre, the chief engineer of the St Gothard railway tunnel, to provide the powerful instrument wich modern science has invented for penetrating mountains of granite and other hard rock with a facility and economy of labor that could not have been imagined in former ages.

A visit to this factory at Isleten, at the lower end of the Isenthal, in the vicinity of Fluenlen, the port on the lake Uri, so well known to many English tourists, is seldom granted without a special recommandation".

 ___________________________

 

BIBLIOGRAPHIE

The Democratic press – 19-4-1893

The News-Herald – 11-5-1893



[1] - Organe de presse.