Dynamiterie d'Ablon et autres - Personnel divers

 

 

Le 25 septembre 1876, un décret présidentiel autorise le sieur Ibos à établir une fabrique de dynamite au plateau d'Ablon, près la Rivière Saint-Sauveur (Calvados). Par un décret ultérieur en date du 18 septembre 1884, la Société Générale pour la Fabrication de la Dynamite, dont dépend le site de Paulilles, est autorisée à exploiter la fabrique d'Ablon. En 1889 est ensuite fondée la Société Générale pour la Fabrication des Matières Plastiques, qui établit une fabrique de celluloïd à la Rivière Saint-Sauveur, à proximité de la première fabrique de dynamite d'Ablon. L'usine de Chauffry rejoint pour sa part le département des Matières plastiques dans les années 1920.

Dépendant de la Société Générale d'Explosifs Cheddites créée en 1914, l'usine de Bellefontaine en Algérie date enfin de 1922. De manière générale, le personnel des usines Nobel le plus rapidement connu est celui des ingénieurs, figurant essentiellement dans les annuaires publiés chaque année par les grandes écoles françaises. Aussi apparaît-il le premier recensé dans cet article, dont le contenu est appelé à évoluer.

 

Dynamiterie d'Ablon - Calvados - Soc. Générale pour la Fabrication de la Dynamite

BENOIST Paul Maurice : né le 11 juin 1865 à Thomery (Seine et Marne), fils d'Etienne Alphonse Benoist, cultivateur et de Marie Pauline Cholot. Diplômé de l'Ecole Centrale des Arts et Manufactures, promotion 1888, il est ingénieur à l'usine de dynamite d'Ablon avant de prendre la direction de mines d'or. Il devient ainsi, successivement, ingénieur de la Compagnie des salines et mines d'or de l'Altai, directeur des mines d'or de Cunapiru, ingénieur de la société des mines d'or de l'Andavakoera à Diego-Suarez (Madagascar), où il est mentionné en 1913. En 1938, il est désormais domicilié aux Sables d'Olonne (Vendée), après avoir contracté mariage à Paris l'année précédente (Ecole Centrale Arts et Manufactures, Annuaires 1914, 1938 et état-civil).

ROUX Louis Frédéric Etienne : ingénieur civil des mines, directeur de l'usine de dynamite d'Ablon, par La Rivière Saint-Sauveur (Calvados). Membre de la Société des Ingénieurs civils de France à compter de 1880. (Société des Ingénieurs civils de France, Annuaires 1898, 1900, 1907).

 

Usine de La Rivière Saint Sauveur - Matières plastiques - Soc. Nobel Française

BELLANGER Jules : chimiste diplômé de l'Ecole de Physique et Chimie Industrielles de Paris, promotion 1903. Chimiste au laboratoire municipal de Paris; chimiste aux Ets Torilhon (caoutchouc) à Clermont-Ferrand; chimiste à la Société L'Oyonnithe (Matières plastiques) avant de devenir chef de fabrication du celluloïd à l'usine de La Rivière-Saint-Sauveur, dépendant de la Société Nobel Française (Ville de Paris, Ecole municipale de Physique et Chimie Industrielles. Cinquante années de sciences appliquées à l'industrie, 1882-1932). Toujours chef de fabrication du celluloïd à la société Nobel Française, usine de La Rivière-Saint-Sauveur en 1937 (Annuaire 1937 de l'Association amicale des anciens élèves de l'Ecole de Physique et de Chimie Industrielles de la Ville de Paris, p.92).

ROOS André : diplômé des Arts et Manufactures, promotion 1932, il est mentionné comme ingénieur à la Société Nobel Française, usine de La Rivière-St-Sauveur. Il est alors domicilié à Honfleur (Annuaire Ecole Centrale Arts et Manufactures 1938). Il devient ensuite chargé de cours à l'Institut Technique de Normandie à Caen, puis ingénieur aux Aciéries de Longwy à Sedan (Ardennes). (Ecole Centrale Arts et Manufactures,  Annuaire 1950).

 

Usine de Chauffry - Seine et Marne - Société Nobel Française

VICENTINI Pierre : diplômé des Arts et Manufactures promotion 1911, il est directeur de l'usine de la Société Nobel Française à Chauffry, par Rebais (Seine et Marne) (Ecole Centrale Arts et Manufactures,  Annuaires 1938 et 1950).

 

Usine de Bellefontaine - Algérie - Société Générale d'Explosifs Cheddites

MARTY Pierre : né en 1891 à Le Relecq-Kerhuon (Finistère), il est ingénieur diplômé des Arts et Manufactures, promotion 1913. Tout d'abord attaché aux Mines de Gafsa, à Metlaoni (Tunisie), il devient directeur de la mine de phosphates du Midilla puis ingénieur à la Société Algérienne de Productions chimiques. En 1938, il est mentionné comme directeur de l'usine de Cheddites de Bellefontaine, domicilié à Ménerville (Algérie). (Ecole Centrale Arts et Manufactures, Annuaires 1914, 1938).

________________________________

 

POUR EN SAVOIR PLUS

PRACA E., Dynamiterie d’ABLON - Equipement industriel - 1884, site Amis de Paulilles, rubrique Patrimoine.

PRACA E., Fondateurs de la Société Générale pour la Fabrication des Matières Plastiques - 1889, site Amis de Paulilles, rubrique Administration/Patronat (concernant St Sauveur).

PRACA E., Société Nobel Française, dynamite et celluloïd - Un patronat conjoint , site Amis de Paulilles, rubrique Administration/patronat (concernant Chauffry).

PRACA E., Création de la Société Générale d’Explosifs Cheddites - 1914, site Amis de Paulilles, rubrique Productions (concernant Bellefontaine).