Achille BRÜLL - 1836-1911 - Un industriel pionnier de la dynamite

 

 

Ingénieur polytechnicien, Achille Brüll fut directeur de la première société de dynamite de Paulilles (1870-1873), puis administrateur de la Société Générale pour la Fabrication de la Dynamite à compter de 1875 et administrateur de la Société Centrale de Dynamite fondée en 1887. Pionnier de la dynamite, ce collaborateur de Nobel fut promoteur des premiers prototypes de dynamiteries fondés à Paris durant le siège de la capitale (1870), commandant le premier corps des dynamiteurs créé lors de la guerre franco-prussienne. 

Les textes ci-dessous rappellent le rôle pionnier exercé par Achille Brüll dans la promotion de la dynamite, dans le cadre à la fois militaire et industriel de ses applications.

E. PRACA

 

DOCUMENT

Texte n°1 : A. Brüll (1836-1911)

 

"Achille Brüll, ancien élève de l'Ecole Polytechnique, ancien président de la Société des Ingénieurs Civils de France est décédé le 31 mai 1911 dans sa soixante-quinzième année (...).

A sa sortie de l'Ecole Polytechnique, il s'est adonné à l'industrie. Attaché à la Compagnie des chemins de fer du Nord, il fut préposé au contrôle des achats du matériel.

Remarqué par ses chefs pour son intelligence, il fut appelé à la direction de la mine d'Auchy-au-Bois par un groupe d'éminents ingénieurs qui s'étaient intéressés dans cette concession de mines de houille située dans le bassin du Pas-de-Calais. Il sut dans ce poste tirer le meilleur parti d'une situation rendue difficile par des travaux exécutés dans une région encore peu connue du bassin et put indiquer aux successeurs la voie à suivre pour obtenir une exploitation normale.

Il s'occupa ensuite avec Nobel, l'éminent chimiste inventeur de la dynamite, de la fabrication de ce nouvel explosif. En 1870, pendant le siège de Paris, il se chargea de faire connaître au Gouvernement la puissance destructive de cette poudre. Il ne se contenta pas de procédéer à des expériences devant les commissions militaires pour démontrer avec quelle facilité on pouvait détruire tous les obstacles, il constitua un corps de dynamiteurs qui firent des essais pratiques devant l'ennemi à la Jonchère près de Rueil en détruisant les murailles derrière lesquelles s'abritaient les Prussiens.

Après la guerre, il aida, par des écrits où la dynamite était étudiée scientifiquement, à propager l'emploi de cette poudre dans l'industrie minière.

Il en fit usage dans l'exploitation de minerais de fer en Algérie. Dans cette même usine, il établit dans des conditions difficiles, un transport par chaînes flottantes sur un parcours de sept kilomètres, hérissé de montagnes élevées, en utilisant la différence de niveau entre le point de départ et le point d'arrivée pour obtenir la force motrice nécessaire. Brüll étudia dans des mémoires techniques ce procédé de transport alors nouveau et en fit d'autres applications, notamment en Espagne, aux mines de Bilbao".

E. CHEVALIER

 

Texte n°2 : Discours prononcé par M. J. Carpentier

 

(...) Devenu Directeur des Mines de charbon d'Auchy-sous-Bois, il s'attela successivement à l'étude approfondie de deux instruments essentiels dans l'exploitation minière : la dynamite et l'outillage des transports. En ce qui concerne la dynamite, non seulement il la considéra au point de vue théorique, mais il se préoccupa de ses applications et alla jusqu'à entrevoir son utilisation dans la défense nationale.

Quant à l'outillage des transports, il contribua lui-même largement à son amélioration en imaginant un système de chaînes flottantes, dont il fit plusieurs installations : à Aïn Sedma, à Bilbao, à Dicido. Le mémoire qu'il rédigea au sujet de cette dernière installation lui valut, en 1884, le prix annuel de notre Société".

J. CARPENTIER

 

Texte n°3 : Discours prononcé par M. Chevalier

 

"Reçois ici les adieux de ton vieux camarade qui depuis l'année 1855, époque de notre entrée à l'Ecole Polytechnique, n'a cessé d'avoir avec toi les liens d'amitié qui unissent deux coeurs s'estimant réciproquement.

Dès le début de nos carrières nous avons constamment marché côte à côte dans la vie industrielle : tandis que sous la haute direction de Le Chatelier, cet ingénieur éminent qui présidait aux oeuvres techniques des Péreire, tu étais chargé des approvisionnements multiples qu'exigeait la création des chemins de fer du Nord de l'Espagne, je prenais la conduite des travaux des mines que possédait dans ce pays le Crédit mobilier espagnol. Souvent nos deux services nous rapprochaient l'un de l'autre.

Plus tard, lorsque je rentrai en France, en l'année terrible 1870, nous formions ensemble, sous le nom d'Etablissement Brüll et Chevalier, le corps des canonniers volontaires, chargé de la défense de l'un des bastions de l'enceinte de Paris. C'est durant ce siège que nous avons fait ensemble devant des commissions militaires, des expériences démontrant la force destructive de la dynamite que venait d'inventer Nobel, et dont tu as fait l'application, devant l'ennemi, dans une sortie à Paris qui eut lieu dans les environs de la Malmaison, près de Rueil".

E. CHEVALIER

 ______________________________

 

POUR EN SAVOIR PLUS

PRACA Edwige, Dynamite de Paulilles - Achille Brüll (1836-1911), administrateur, Site Amis de Paulilles, rubrique Patronat.

PRACA Edwige, Dynamite - Paulilles - Achille Brüll administrateur - Ephémérides 1875/79, Site Amis de Paulilles, rubrique Patronat.