PATRONAT DYNAMITIER et GRANDE RESISTANCE

Conférence le 21 octobre 2017

 


 

 

Le 21 octobre 2017 s’est tenue à l’hôtel de ville d'Angoulême, une conférence intitulée "Patronat dynamitier et grande Résistance". Cette intervention avait pour objet de présenter l’action essentielle du patronat de la dynamite dans l’organisation de la Résistance française.

Une position stratégique en Résistance

A ce titre, la position dominante de la famille Barbier, à la tête de l’industrie des explosifs (1) comme des principales organisations du régime de Vichy, en a fait l’un des maillons essentiels de cette histoire. L’identification de ses réseaux de Résistance et les jalons chronologiques de leur action ont permis de définir que les Barbier furent à l’origine de nombreuses opérations ciblant en France des points stratégiques, et notamment le réseau des poudreries d’Etat.

Aux origines des bombardements alliés

Les faits de résistance initiés par cette famille ont en effet conduit aux bombardements alliés de 1944 et leur action s'est également caractérisée par une volonté de coordination entre Résistance aérienne et personnel au sol. C'est donc avec le projet d'une meilleure connaissance de ce passé historique que cette conférence a été donnée à Angoulême, dont la poudrerie fut un centre de production de première importance.

Jack Leroux notamment, allié par mariage à la famille Barbier et Résistant de la première heure, fut à la fois administrateur de la SA E.P.C (St Martin de Crau) et administrateur puis président de Nobel Française (Paulilles).

E. PRACA

 

PLAN de la CONFERENCE

 

Introduction et présentation générale de la famille Barbier

  • - dans l'industrie des explosifs
  • - comme membres des FFC
  •  
  • Elisabeth BARBIER (1912-1968)
  • - Biographie
  • - Appartenance au Réseau St Jacques (Renseignement)
  • - Appartenance au réseau Comète (Résistance aérienne)
  • - Réseau Vaneau et autres réseaux (Résistance aérienne)
  • - Déportation à Ravensbrück
  • Jack LEROUX (1901-1956)
  • - Biographie
  • - Appartenance au mouvement "Ceux de la Libération"
  • - Appartenance au réseau Scorpion (Renseignement et Résistance aérienne)
  • - Fondateur nominal de l'OPA (fabrication sous contrôle allemand)
  • - Organisation interne de l'OPA (recrutement et infiltration)
  • - Attaques aériennes des Alliés (Intelligence Service et Royal Air Force)
  • - Fonctions dans l'après-guerre

Conclusion

 _____________________________

 

NOTES

1 - SA EPC et Nobel Française

POUR EN SAVOIR PLUS

Cliquez sur

Article : Elisabeth BARBIER - Grande patriote française

Article : Jack LEROUX - Dynamite et Résistance

Article : Jack LEROUX et Elisabeth BARBIER - Réseaux de renseignement