Fondateurs de la Société Générale pour la Fabrication des Matières Plastiques - 1889

Fondateurs de la Société Générale pour la Fabrication des Matières Plastiques - 1889

 

Usine de La Rivière St Sauveur - En-tête de facture

 

A compter de 1887, la Société Générale pour la Fabrication de la Dynamite, propriétaire des dynamiteries de Paulilles et d'Ablon, se rend acquéreur de terrains et de locaux situés à La Rivière Saint Sauveur (arrondissement de Pont l'Evêque - Calvados). Le 20 avril 1889, une autorisation du préfet du Calvados permet à celle-ci d'y établir une fabrique de celluloïd et d'acide sulfurique. Cette autorisation ouvre la voie à la création d'une nouvelle société, en quelque sorte émanation de la première société de dynamite, les deux sociétés étant placées ensemble dans le giron de la Société Centrale de Dynamite.

Formation de la Société des Matières Plastiques

Le 29 octobre 1889, une assemblée générale extraordinaire autorise en effet la Société Générale de dynamite à participer à la fondation de la Société Générale pour la Fabrication des Matières Plastiques et à accepter 240 actions en compensation de son apport foncier et immobilier. Le même jour, le conseil d'administration confère à son président Albert Le Play tous pouvoirs à l'effet de signer les actes relatifs à la constitution de la nouvelle société et d'en établir les statuts, en y joignant l'état des souscriptions et versements. 

La Société des matières plastiques est constituée au capital de 1,5 millions de francs, divisé en 3000 actions de 500 F chacune. Les 240 actions d'apport de la Société générale de dynamite, ajoutées aux 2760 actions souscrites contre espèces par divers particuliers, donnent son total d'actions à la nouvelle société.

Les actionnaires fondateurs

Avec la souscription de 2390 actions sur 2760, l'entrepreneur de travaux publics André Mialane (1822-1890), promoteur et administrateur de la société de dynamite depuis les origines, devient le principal actionnaire de la nouvelle société et accède brièvement à sa présidence, ensuite remplacé par Albert Le Play (1842-1937). Parmi les membres fondateurs figurent également les médecins Ernest Barié et Paul Leroy-Beaulieu, appartenant à l'entourage familial d'André Mialane.

Discrets et fortunés, quelques financiers et négociants bien informés, tels le négociant Joseph Lorin, le banquier Samuel Merzbach ou encore l'agent de change Anthelme Boyer, complètent le tableau. Les apports de ces derniers varient de 5000 à 20 000 F chacun. Ces actionnaires minoritaires n'en demeurent pas moins les premiers fondateurs de la nouvelle entité établie jusqu'en 1965 à l'embouchure de la Seine, spécialisée dans la production de coton azotique, entrant à la fois dans la fabrication du celluloïd et de la dynamite.

E. PRACA

 

DOCUMENT

Fondateurs de la

Société Générale pour la Fabrication

des Matières Plastiques

7-11-1889

 

Outre la Société Générale pour la Fabrication de la Dynamite, bénéficiaire de 240 actions, les souscripteurs de 2760 actions contre espèces sont :

- André MIALANE, propriétaire demeurant à Lunas, Hérault : 2390 actions.

- Albert LE PLAY, médecin, demeurant à Paris, 40 rue du Bac : 90 actions.

- Jules CHAUBET, industriel, demeurant à Paris, 39 rue du général Foy : 80 actions.

- Johannès BOYAU, entrepreneur, à Rosières (Oise) : 50 actions.

- Saül Samuel MERZBACH, rentier, demeurant à Paris, 17 rue Richer : 40 actions.

- Ernest BARIE, médecin, demeurant à Paris, 15 rue d'Argenteuil : 20 actions.

- Théodore DELIUS, rentier, demeurant à Paris, 43 rue Cambon : 20 actions.

- Jules Joseph LORIN, négociant, demeurant à Paris, 3 rue du Louvre : 20 actions.

- Anthelme Benoît BOYER, agent de change, demeurant à Paris, 17 rue de Grammont : 10 actions.

- Georges JOUET, rentier, demeurant à Paris, 60 rue Pierre Charron : 10 actions.

- Paul LEROY-BEAULIEU, membre de l'Institut, demeurant à Paris, 27 rue du Bois de Boulogne : 10 actions.

- Anatole MARLIANI, rentier, demeurant à Paris, 10 rue Auber : 10 actions.

- François ROGALE, négociant, demeurant à Paris, 19 rue Mondétour : 10 actions.

 

______________________________________

SOURCES

A.N., Etude de Me Agnellet, notaire à Paris, Statuts de la Société Générale pour la Fabrication des Matières Plastiques.

POUR EN SAVOIR PLUS

PRACA E., Société Générale pour la Fabrication de la Dynamite - Création - 1ère AG - 17 Juin 1875, site Amis de Paulilles, rubrique Patrimoine.

PRACA E., Société Nobel Française, dynamite et celluloïd - Un patronat conjoint, site Amis de Paulilles, rubrique Administration/Patronat.

GENEALOGIE

PRACA E. - Anthelme BOYER - Site Geneanet.

PRACA E. - Jules Joseph LORIN - Site Geneanet.